Voyager à travers le monde est une richesse… à condition de pouvoir te financer ! Si tu es comme moi, voyager, c’est la vie et tu voudrais bien devenir nomade toute l’année ! C’est tout à fait possible si tu suis mes conseils tirés de ma propre expérience de freelance nomade digital. Dans cette vidéo et cet article, je t’explique tes options pour générer un revenu tout en voyageant, comment gérer tes affaires et possessions ainsi que les aspects logistiques.

5 options pour gagner ta vie en voyageant

Exercer un métier lié au tourisme

En général ça va être un travail qui va être dans le tourisme, comme par exemple :

  • travailler pour une chaîne d’hôtels et devoir aller visiter des établissements ;
  • travailler dans l’aviation ; 
  • écrire des guides de voyage ; 
  • être agent de bord, pilote, etc.

Tu es d’accord avec moi que ces métiers sont difficiles à trouver et nécessitent une compétence spécifique. Note aussi que ta liberté est restreinte puisque ton employeur t’impose tes points de chute ou escales et fixe ton agenda de voyage.

Finalement, tu te déplaces mais avec beaucoup de contraintes.

Ces métiers, où tout est payé certes, t’empêcheront de développer un actif à long terme.

Prendre un petit boulot

Si tu es prêt à travailler bénévolement en échange du gîte et du couvert, deux solutions s’offrent à toi :

  • le Woofing : dans une exploitation d’agriculture biologique, tu aides au travail dans les champs et au soin des animaux ; 
  • le Workaway : grâce à une plateforme, tu trouves des petits boulots à distance. Par exemple, dans une ferme en Australie, tu participes à développer les activités marketing. Tu peux même parfois toucher un petit salaire.

Si tu es débrouillard, tu peux trouver sur place des petits boulots. Ce seront une fois encore des jobs liés au tourisme : travailler dans des hôtels, des auberges de jeunesse, des restaurants, etc. On va éventuellement te payer, peut-être te loger et te nourrir.

Grâce à ces méthodes, tu prouves ton adaptabilité et ton ouverture d’esprit. Mais ces solutions de gagner ta vie sur la route te fixe à un endroit pour une durée donnée. Et à chaque fin de mission, tu dois recommencer à chercher un boulot pour continuer à voyager.

De plus, tu manques de flexibilité pour découvrir les environs et profiter. Les contraintes de ton travail limitent ta disponibilité. Par exemple, en travaillant pour une auberge de jeunesse, tu dois être à la réception tous les jours.

Enfin, tu dois savoir gérer cette instabilité et trouver l’énergie pour dégoter un nouveau job à chaque étape. Et bien sûr, si tu veux changer de destination, tu recommenceras de zéro.

Télétravailler à distance

Déjà salarié de ton entreprise, tu peux travailler via internet, peu importe où tu es.

Cette solution présente des avantages puisque tu y gagnes :

  • une stabilité professionnelle ;
  • une stabilité financière : ton salaire tombe tous les mois sur ton compte en banque !
  • des perspectives d’évolution de carrière.

Travailler à distance signifie gérer le décalage horaire avec tes collègues. Le nombre de fuseaux horaires est tel parfois, que cela en devient problématique. Tu devras renoncer à certaines destinations aux antipodes. 

Enfin, en tant que salarié, tu suis les règles d’organisation de ton entreprise. Respecter les schémas en place et les autres contraintes te fait perdre une certaine indépendance, comme la flexibilité sur le nombre d’heures de travail d’une semaine à l’autre.

Être entrepreneur web

Pour faire simple, être entrepreneur du web signifie créer une entreprise sur internet qui te permette de générer des revenus. Je te liste quelques possibilités :

  • Le e-commerce : depuis ton site, tu proposes à la vente des produits physiques en ligne sur Amazon, etc.
  • L’affiliation : tu fais la promotion de produits ou de services. Si un internaute achète ce produit ou ce service via ton lien spécifique, tu touches alors une commission.
  • Devenir blogueur ou influenceur : tes revenus proviennent soit de l’affiliation, soit des posts sponsorisés (tu vas être payé quand tu vas faire un article ou une photo par rapport à un produit).

Je veux aussi te parler de deux autres options intéressantes, puisque je les exerce moi-même :

  • Être infopreneur : tu vends des produits en ligne comme des formations en ligne, des ebooks, du coaching, etc. Tu peux aussi vendre des logiciels, des applications mobiles, des sites web, des applications web, des logiciels pour MAC ou PC, etc.
  • Être entrepreneur web : c’est très cool et c’est une solution qui à long terme peut être très intéressante

J’ai fait un petit peu toutes ces options-là dans ma carrière d’entrepreneur web, et aujourd’hui, je suis principalement infopreneur. J’ai aussi une start-up qui propose un logiciel dans la course à pied. Une petite partie de mes revenus provient de l’affiliation.

J’attire ton attention sur un point crucial : choisir l’entrepreneuriat web, c’est construire un projet à long terme. Le facteur temps est primordial. Par exemple, si tu te lances dans le e-commerce, tu devras commander les produits, les tester. En parallèle, tu crées ton entreprise et ton site web. Toute cette mise en place demande du temps sans aucune garantie de toucher tes premiers revenus dans la semaine ou le mois qui suit !

Je te parle par expérience. J’ai démarré notamment un site de e-commerce. Après des centaines d’heures pour trouver des fournisseurs, créer le site web, faire de la promo, au final, on a fait zéro vente ! On aurait pu dépenser notre temps et notre énergie pour d’autres choses et être rémunérés !

Être freelance nomade

Être freelance signifie vendre tes services, tes compétences et ton temps, en échange d’une rémunération. J’y ajoute l’adjectif nomade car tu peux le faire de n’importe où.

Tu te demandes quel métier tu peux exercer en tant que freelance nomade ? Quand j’étais à Pragues, j’ai justement tourné une vidéo sur les 33 métiers que tu peux faire en tant que freelance nomade. Et je peux t’assurer que je connais personnellement au moins une personne qui le fait en tant que freelance et en voyageant. 

Ce sont en général des métiers autour de l’internet, comme par exemple :

  • le marketing web ;
  • la programmation ; 
  • la rédaction et des langues ;
  • le design photos/vidéos ;
  • la gestion de projet. 

Mais ça peut aussi être tout un tas d’autres métiers.

Voici pourquoi devenir freelance nomade présente plusieurs avantages.

Tu peux faire ce métier à distance

Pour ma part, je fais 100 % à distance. Basé à Montréal en ce moment, j’ai des clients qui sont aussi dans cette même ville que je ne vois jamais !  J’ai d’autres clients basés à Toronto, à Paris, en Guadeloupe. Ça marche très bien si tu sais bien t’organiser.

Tu peux te lancer directement

En général, les personnes éduquées peuvent se lancer directement grâce à certains métiers, comme par exemple assistants virtuels ou rédacteurs de textes. Et si tu voyages, tu parles forcément anglais, donc tu peux te lancer dans la traduction.

Tu peux te former en ligne 

C’est très facile aujourd’hui de se former en ligne. Tu peux ainsi acquérir une compétence que tu vendras en tant que freelance nomade. Vois ça comme un investissement que tu rentabiliseras très vite.

Tu y trouves de la flexibilité

Être freelance nomade, c’est hyper flexible. Tu choisis le nombre d’heures que tu y passes. De quelques heures par semaine si tu es encore employé, tu peux aussi te lancer à temps plein en freelance. Tu trouves tes missions par internet, donc ces missions peuvent être asynchrones, et tu n’as pas besoin d’être connecté aux heures de bureau.

Et le gros avantage est financier. Tu génères tes propres revenus rapidement. Grâce aux plateformes, tu trouves tes premiers clients facilement. Tu vends tes compétences et le client te paye selon le temps que tu y passes en général. Pas de mauvaise surprise comme pour l’entrepreneur web qui lance son projet sans savoir si cela va fonctionner.

Ce qui est intéressant c’est que tu construis vraiment un actif en ta personne. Dans ton domaine d’activité, tu développes ton expérience. À chaque mission, tu gagnes en crédibilité, donc tu es plus demandé. Tu prospectes tes clients en direct et tu augmentes ton taux horaire au fur et à mesure. De mon côté, je suis passé en quelques années de missions freelance où j’étais payé 2 euros de l’heure (3 dollars canadiens) à des missions freelance aujourd’hui où je suis à 85 euros de l’heure (125 dollars canadiens). Tu vois que ça peut devenir aussi très vite rémunérateur !

Une question pour toi : pour pouvoir voyager toute l’année et être bien payé, qu’est ce qui te paraît le plus adapté à ton cas pour gagner ta vie en ligne ? Dis-moi directement en commentaire sous cet article, ça m’intéresse beaucoup de savoir ce que tu penses !

 

Que faire de tes affaires ?

Bravo, tu as franchi la première étape car tu as trouvé comment pouvoir gagner ta vie en ligne en voyageant toute l’année. Et maintenant, la question est  “qu’est ce que tu fais de tes affaires ?”

Opter pour le minimalisme

As-tu entendu parler du minimalisme ? Être minimaliste, c’est vivre avec le moins de choses possible. Ce sera ta nouvelle philosophie de vie pour devenir un véritable freelance nomade ! Concrètement, tu mets toute ta vie dans un sac à dos plutôt que de traîner tes valises comme des boulets. C’est tout à fait possible et dans une vidéo tournée en Autriche, je déballe mon sac de 26 litres de nomade digital. Je t’invite à la regarder !

Être minimaliste, c’est aussi être pragmatique. Choisis des affaires légères, compactes et à double fonction. Mon meilleur exemple ? Ma veste en doudoune est super légère, chaude bien évidemment, et pliable donc prend peu de place. Elle cumule les fonctions d’oreiller dans l’avion, d’imperméable si la météo devient capricieuse et de pull pour les apéros en terrasse en mi-saison !

Et si tu pars voyager toute l’année, dans différents climats ? Comment avoir les affaires nécessaires pour les fortes chaleurs du Mexique et les hivers rigoureux du  Canada quand il fait – 30 °C ? Tu auras besoin de manteaux, de chaussures et de vêtements différents. Je te propose trois options par rapport à ça.

Acheter local

Pour tous les produits de toilette (dentifrice, shampoing, gel douche, mousse à raser, etc.), pense à acheter sur place. Tu participes à l’économie locale, tu découvres de nouveaux produits, et crois-moi, cela peut te faire des histoires de voyage à raconter ! J’ai encore en mémoire le goût horrible du dentifrice au sel de mer acheté en Thaïlande…

Louer sur place

Pourquoi toujours acheter ? Tu peux louer et c’est ça aussi être minimaliste. Certaines boutiques de sport proposent tout un tas de matériels et d’affaires à la location. Par exemple si tu vas en stations de montagne, tu vas pouvoir louer des skis et peut-être un manteau, etc. C’est beaucoup plus simple et tu profites autant !

Stocker chez tes proches

Il y aura peut-être certaines choses que tu voudras posséder ou dont tu ne voudras pas te séparer. Dans ce cas, tu peux les stocker chez tes parents ou chez des amis. À chaque passage entre deux destinations, tu récupères celles qui te seront nécessaires pour ta prochaine aventure.

Quid de la logistique : visas, fiscalité ?

Tu as déterminé ton statut , tu as géré tes affaires. Une autre question importante à clarifier est de régler toutes les histoires de logistique. Concrètement, il s’agit des visas et de la fiscalité.

Petit disclaimer avant de commencer : je ne suis ni un expert en visa ni un expert fiscaliste ! Je te partage mon expérience et je t’invite à te renseigner sur les sites officiels, en particulier les sites des gouvernements.

Les visas

La question à te poser est : combien de temps souhaites-tu rester sur place ? La réponse t’orientera vers un type de visa.

Le visa touriste

Le visa touriste est une bonne option si tu veux rester à court terme. Sa durée oscille entre un et six mois selon les pays. Par exemple, je sais qu’en Thaïlande, la durée est de un mois alors qu’au Canada, elle est de six mois. C’est assez facile à faire : à l’aéroport, tu régles la taxe de ton visa (entre 10 et 50 dollars US selon les pays). En général, tu peux facilement les renouveler en sortant du pays et en y re-rentrant. 

Le visa à long terme

Selon ton projet, tu voudras peut-être rester plus longtemps. Je te conseille de te renseigner sur le PVT, les Permis Vacances-Travail. Ce programme délivre des permis de séjour et de travail. Ces accords entre différents pays te permettent de rester de un et deux ans sur le territoire et de faire ce que tu veux (travailler ou juste voyager). Il est possible de le prolonger sous certaines conditions. 

Si tu veux rester à plus long terme, tu peux t’arranger pour obtenir une situation d’immigration plus durable une fois que tu es sur place.

La fiscalité

La fiscalité est un sujet assez compliqué. En gros, tu choisis un pays dans lequel tu vas déclarer tes impôts :

  • si tu es auto-entrepreneur ou seul dans ton activité, tu te déclares à titre personnel ;
  • si tu as une entreprise, tu la déclares dans le pays où elle est basée.

En général, la règle qui s’applique est la règle des 183 jours. Si tu as passé plus de 183 jours d’une année dans un pays, c’est dans ce pays que tu dois déclarer tes impôts. 

Ce sujet étant complexe et plein d’exceptions, je te conseille de te renseigner avant de te lancer.

Les avantages sociaux 

Un truc à savoir aussi concernant les avantages sociaux comme la sécurité sociale. Dans certains pays, si tu passes plus de six mois par an en dehors du territoire, tu vas peut-être perdre des avantages. Ce sont des détails mais super importants. 

Si d’ailleurs tu veux que je fasse une vidéo sur le sujet, si ça t’intéresse, dis-moi dans les commentaires ! Je pourrai faire une interview d’un expert.

Tu as maintenant tous les éléments pour savoir comment voyager toute l’année et bien gagner ta vie ! Tu sais comment choisir un statut, gérer tes affaires et clarifier les aspects logistiques. Je te partage mon expérience pour te prouver que ce rêve est réalisable. Je suis très content d’avoir cette flexibilité et cette liberté de pouvoir voyager quand je veux, où je veux. 

Si tu veux développer le bon mindset pour devenir freelance, si je t’ai convaincu que devenir freelance nomade digital, c’est vraiment la meilleure manière pour commencer à gagner sa vie en ligne et pouvoir voyager toute l’année, j’ai créé une formation vidéo gratuite que tu peux recevoir directement en cliquant ici.

bagan blog

Hack Life, Hack Growth, Hack Travel : Become a Digital Nomad

Join 1000s of smart people who get a head start.

You have Successfully Subscribed!

Tu as fait le bon choix !

Tu as fait le bon choix !

Dès ton inscription, tu accèderas à tous les guides, checklists et ressources pour devenir nomade digital qui ne sont pas présents sur ce blog.

Bravo, tu es inscrit!

Pin It on Pinterest

Share This