De plus en plus de monde s’intéresse à comment devenir minimaliste.

Certains dans une démarche écologique, d’autres pour la simplicité et la liberté que ça apporte.

OK.

Mais concrètement, pourquoi et comment devenir minimaliste ?

Je viens de publier ma dernière vidéo pour répondre à ces questions. J’y parle de :

– Pourquoi tu dois absolument devenir (plus) minimaliste
– Les 3 étapes et règles pour te forcer à te débarrasser d’affaires inutiles, simplifier ta vie et…
– Réussir à rester minimaliste !

Vive le minimalisme et vive la liberté !

Je vois que de plus en plus de monde s’intéresse au minimalisme et comment devenir minimaliste ; certains par des soucis de l’écologie, d’autres tout simplement pour se simplifier la vie et avoir une vie plus agréable avec moins de complexité et de distraction. Mais concrètement comment est-ce qu’on peut devenir minimaliste ? Quelles sont les étapes et les règles à appliquer pour y arriver ? Justement dans cette vidéo, je vais t’expliquer les gros avantages du minimalisme et pourquoi tu devrais devenir plus minimaliste et je vais te donner trois étapes principales et les règles qui vont avec pour prendre des décisions sur comment tu peux simplifier ta vie, éliminer certaines affaires et devenir un vrai minimaliste, dans tous les sens du terme.

Si tu ne me connais pas, moi c’est Ambroise, ça fait six ans que je suis Freelance dont trois en tant que 100% indépendant et nomade digital. Je voyage d’ailleurs avec un sac de 26 litres donc en terme de minimalisme je m’y connais plutôt pas mal et je me suis donné comme mission d’aider les gens comme toi, qui veulent avoir plus de liberté, à l’obtenir à travers le Freelancing, des vidéos comme celle-ci sur le minimalisme et des vidéos sur le nomadisme digital.

Qu’est ce que le minimalisme ?

Pour commencer, la définition selon le Larousse du minimalisme c’est : « Recherche de solutions requérant le minimum d’efforts, de bouleversements ».

Concrètement, c’est deux choses principalement : première chose, en termes d’affaires physiques, de possession, l’idée c’est d’arriver à limiter au maximum le nombre d’affaires que tu as en double, en triple ou plus. Par exemple, plutôt que d’avoir 12 styles de tee-shirts, tu peux avoir 3 ou 4 tee-shirts de la même marque du même modèle et du coup tu n’as plus besoin de te casser la tête à choisir quel tee-shirt tu vas mettre. Ça va être aussi beaucoup plus facile à gérer tes affaires : moins tu as d’affaires, moins tu as de choses qui se cassent, qui vieillissent, etc

Deuxième chose, au niveau de la simplicité dans la vie en général, le minimalisme c’est d’arriver à avoir des systèmes simples, sans complication, sans trop d’étapes, pour avoir une vie vraiment beaucoup plus facile. Par exemple, en tant que Freelance, j’avais une mission où je devais tout faire approuver par le département Communication et Marketing d’une banque. Donc pour minimaliser un petit peu, j’ai réussi à me responsabiliser et dire que je prenais l’entière responsabilité de ce que j’allais faire à partir de maintenant, pour ne plus avoir à faire approuver les décisions par ce département.

Les bénéfices pratiques du minimalisme

En termes de bénéfices pratiques du minimalisme, tu en a plusieurs. Déjà, tu as beaucoup moins d’affaires à gérer : moins tu as de choses, moins tu as de choses qui vont se casser, qui ne vont plus fonctionner, qui vont être trop vieilles, qui vont encombrer et c’est justement la question de : à quoi sert de posséder autant de choses ?! Je me souviens justement l’histoire d’un milliardaire américain qui disait qu’il avait acheté plein de propriétés partout aux Etats-Unis, à chaque fois avec du personnel dedans, des gens qui s’en occupaient. Il disait : « Ces gens-là profitent plus que moi de mes propriétés parce que je ne peux jamais y aller, je suis trop occupé ». Donc concrètement à quoi ça sert de toujours posséder plus de choses ? C’est une question personnelle mais je pense que la question est vite répondue. C’est le genre de truc si tu ne fais pas attention, même dans la vie de tous les jours, sans être milliardaire, tu peux te retrouver à acheter des trucs, acheter des trucs, acheter des trucs et avoir une pile d’affaires que tu n’utilises pas et qui traînent dans un coin, qui t’encombrent à la fois l’espace physique, mais aussi qui prend de la place dans ta tête.

Si on parle plus de voyages, vous savez que moi je suis nomade digital, et le regret numéro un des personnes qui sont parties en voyage c’est d’avoir emporté trop de choses. En voyage, tu as ton sac à dos, en tout cas c’est un back pack toute la journée sur ton dos, quand tu visites une ville, quand tu te déplaces et donc la moindre chose que tu peux enlever de ton sac à dos ça va être incroyable et ça va être notamment choisir des objets qui sont compacts, qui vont être légers, qui vont avoir plusieurs usages. Justement, j’ai fait une vidéo là-dessus, sur ce que je mets dans mon sac de 26 litres que j’utilise pour voyager pendant des mois et des mois à la fois, donc je t’invite à aller voir cet article.

Les bienfaits du minimalisme sur ton esprit

Quand on parle minimalisme, on pense souvent aux objets qui prennent de la place, qui prennent la poussière, etc. Mais il y a énormément de bienfaits physiques aussi à être minimaliste dans l’esprit parce qu’on y pense peut-être pas mais toutes ces choses qu’on a un petit peu partout chez nous nous encombrent l’espace physique mais aussi l’esprit. Est-ce que ça t’es déjà arrivé par exemple de te dire que tu te débarrasses d’un meuble dont tu n’avais pas besoin, que tu avais pas utilisé depuis longtemps et d’un coup ta pièce prend un tout autre visage, tu as beaucoup de place pour passer, pour te déplacer, tu peux faire du sport à cet endroit-là… Est-ce que tu connais ce genre de choses-là ? Et puis même ça peut être tout simplement de réaliser ça quand tu finis un gros projet, quand tu passes un diplôme ou un concours, ce sentiment de soulagement que tu as après, quand c’est fini. Ce sentiment de vide, mais de bon vide, c’est exactement pareil ce qu’il se passe quand tu commences à te débarrasser d’affaires dont tu n’as pas besoin. Tu as ce vide qui se créer et donc tu as plus de place, moins de stress et c’est beaucoup plus agréable.

Je te parlais aussi au début de cette vidéo de simplifier sa vie, de simplifier les étapes, décomplexifier pas mal de choses : enlever des étapes et simplifier les choses qu’on fait régulièrement c’est super puissant ! Encore un exemple de voyages : voyager avec un sac cabine. Tu mets tout dans ton sac, tu la sur ton dos et avec toi dans l’avion. Donc déjà tu vas gagner du temps, tu ne vas pas avoir besoin d’enregistrer ton sac à l’aéroport et tu ne vas pas être stressé de perdre ton sac et crois-moi ça m’est arrivé je pense 5 ou 6 fois dans les voyages, que ce soit une valise ou un back pack que j’avais mis en soute et c’est très ennuyant. Troisième chose, tu ne vas pas avoir besoin d’attendre ton sac ou ta valise quand tu arrives à l’aéroport de destination. Tu as ton sac à dos, tu passes la douane et tu te casses ! Pareil aussi si tu mets tes billets d’avion ou de train sur téléphone, tu n’as pas besoin de te casser la tête à trouver une imprimante. Qui imprime encore en 2020 ?! Après tu risques de les perdre, sur ton téléphone tu sais normalement toujours où il est et ça t’enlève encore des étapes, tu as juste à le sortir, le scanner et basta ! Donc voilà exactement le genre de choses que ça peut permettre de faire d’être minimaliste aussi dans ta façon de fonctionner, la façon dont tu fais les choses.

Un autre type de choses auxquelles on ne pense pas souvent mais c’est dans le cadre d’une démarche de vie. En tout cas les Millénnials dont je fais partie, on attache beaucoup plus d’importance à l’expérience qu’à la possession. Donc concrètement ça veut dire que plutôt qu’acheter une voiture de luxe on va plus avoir tendance à la louer pour quelques jours : on profite de l’expérience plutôt que de posséder. Comme je te dis, posséder pour posséder ça ne sert à rien, à moins que ce soit un investissement. C’est un concept qu’on retrouve aussi dans « La semaine des quatre heures » de Tim Ferriss avec ceux qu’il appelle les « nouveaux riches », les « new rich », qui vont préférer louer les choses plutôt que les acheter. Tu peux avoir un style de vie de millionnaire sans être millionnaire. Et puis tu le sais aussi sûrement mais tout ce mouvement d’écologie, de réduction de la consommation qui est très sain parce que finalement acheter c’est bien mais tout se retrouve dans des bennes, des dépôts, des décharges et ça ne sert finalement à rien ! Donc pourquoi s’embêter à acheter les choses quand on pourrait avoir moins de choses à la base ? Moins consommer, moins polluer et on pourrait aussi acheter de seconde main ou revendre nos affaires à des personnes qui en ont besoin.

Comment devenir minimaliste ?

Alors maintenant, comment est-ce que toi tu peux devenir plus minimaliste dès aujourd’hui ? Comme je te l’ai dit au début, il ya trois étapes avec des règles à appliquer.

Etape 1 : éliminer

La première c’est éliminer des affaires, éliminer des tâches, des processus. La première idée c’est de vendre ses affaires pour ne garder que l’essentiel. Crois-moi je suis en plein là-dedans, je suis en train de vendre tous mes meubles et toutes mes affaires à part ce que j’ai besoin en voyage pour être plus libre et plus nomade, dans cette démarche de minimalisme. Je fais une vidéo là-dessus d’ailleurs bientôt qui sortira dans les prochaines semaines donc abonne-toi si tu veux y avoir accès quand elle sort.

En gros, la règle d’or pour éliminer et se débarrasser de différentes affaires c’est de te demander si dans les six derniers mois tu as utilisé cette affaire. Si tu l’as utilisé mais que tu sens qui pourrait y avoir une possibilité d’amélioration, si tu pourrais faire comme un upgrade sur cet objet, avoir un meilleur objet ou une meilleure utilisation, fais-le. Si tu l’as utilisé et que tu en as besoin et que c’est bien comme ça, parfait !

Ensuite si tu ne l’as pas utilisé dans les six derniers mois, il y a encore différentes options. Il faut te demander ensuite est-ce que cet objet a une valeur sentimentale ou est irremplaçable ? Si oui, pas de problème, tu le stockes chez des amis, dans une pièce de la maison, etc. C’est mon cas aussi, j’ai notamment mes instruments de musique, une trompette et une guitarre, que je ne veux pas jeter ou me débarrasser, ça a une grande valeur, donc je stocke. Par contre si ça n’a pas une valeur sentimentale ou si ce n’est pas irremplaçable, là il y a des choses que tu peux faire pour alléger un petit peu ta vie et tes objets physiques, de possession. Tu peux notamment les vendre. En ce moment, Facebook Marketplace, l’outil de Facebook, fonctionne très bien et dans ce cas-là c’est génial parce que tu te débarrasses d’objets et tu gagnes de l’argent ! Par exemple, j’ai vendu mon lit, des commodes, un barbecue… Je m’en suis débarrassé ça m’a fait de la place mais j’ai aussi gagné de l’argent. Tu peux aussi, dépendamment des choses, les donner à des amis qui vont être très contents, tu peux aussi donner par exemple des vêtements à l’Armée du Salut ou des organismes. C’est ce que je vais faire. Tu te débarrasses des choses et tu as un sentiment de bien-être, tu as fait une bonne action.

L’idée c’est justement d’avoir des règles très précises pour ne pas dire « Ah oui mais ça, peut-être,… » etc. Non ! Tu ne l’as pas utilisé dans les six derniers mois, est-ce que ça une valeur sentimentale, non, donc tu vends ou tu donnes ! Il faut que ce soit clair parce que sinon tu vas toujours tergiverser par rapport à ça et ça va être compliqué.

Question pour toi maintenant : quelles sont les affaires ou les objets dont tu vas te débarrasser après avoir vu cette vidéo ? Dis-moi directement en commentaires ci-dessous 👇, ça m’intéresse de voir le genre d’objet dont tu vas te débarrasser !

Etape 2 : simplifier les choses en faisant l’exercice de tout noter pendant une semaine

Deuxième étape dans ce processus pour devenir plus minimaliste, ça va être de simplifier les choses. La meilleure manière de simplifier la façon dont on fonctionne c’est déjà de se rendre compte de ce qu’on fait et comment. Ce que je te recommande comme exercice à faire après cette vidéo c’est de noter pendant une semaine les choses que tu fais dans ta journée, que ce soient des grosses choses ou que ce soient des petites choses insignifiantes comme faire la vaisselle ou faire le ménage. Pendant une semaine, note tout et puis après regarde ce que tu as noter pendant cette semaine et demande-toi trois questions : numéro un, est-ce que ça devrait vraiment être fait ? Deuxième chose, est ce que ce serait à moi de le faire, est-ce que quelqu’un d’autre peut pas le faire mieux que moi ou pour moins cher, en prenant moins de temps ? Troisième chose, une question vraiment efficace pour simplifier n’importe quel processus : à quoi cela ressemblerait si c’était facile ? C’est une question que se pose beaucoup aussi Tim Ferriss, qui partage dans ses podcasts : à quoi est-ce que ça ressemblerait si c’était facile. Et en faisant ça, tu déclenches la partie créative de ton cerveau, qui va aller brainstormer pour voir comment tu pourrais améliorer cette tâche ou ce procédé, cette chose. Très puissant !

Etape 3 : simplifier les choses en utilisant le digital

Une autre chose aussi que tu peux utiliser pour simplifier ta vie c’est le digital, tout simplement ! En 2020 il y a tellement de choses, d’outils, d’applications, de trucs de stockage en ligne qui existent pour t’aider à simplifier ta vie de tous les jours ; pourquoi ne pas les utiliser ?! Tu pourrais notamment scanner tous tes papiers avec Evernote ou Google Drive pour que tu n’aies plus à chercher des heures dans des pochettes. Moi j’ai accès directement dans mon ordinateur, en quelques clics, je tape un ou deux mots-clés et je retrouve tous mes papiers et ça c’est vraiment génial, surtout quand tu te déplaces.

Autre chose, tu peux automatiser tous les paiements de factures. On est en 2020, il faut se réveiller ! Tu peux tout automatiser, les factures de téléphone, de l’électricité, de gaz, même ton loyer, etc. Peu importe, tu peux tout mettre en paiement automatique sur ta carte bleue, ta carte de crédit ou ton compte chèques. Tout est possible et ça va te permettre d’économiser beaucoup de temps si tu ne le fais pas à la main ! Pas de panique, tu peux utiliser des outils pour suivre un petit peu ce qu’il se passe quand-même. En Amérique du Nord, j’utilise un outil qui s’appelle Mint de la famille Intuit, qui me permet de voir qu’est ce qui est dépensé, à quel moment. Tu peux aussi faire des virements automatiques entre tes comptes, planifier des choses. Par exemple, de mon côté, au Canada, je sais que dès que je reçois de l’argent sur mon compte chèques professionnel, 30% à 40% va sur mon compte pour les impôts et après ce qui est en excédent sur mon compte chèques pro, ça va dans mon compte personnel chèques qui, s’il est en excédent, ça va dans mon compte libre d’impôt personnel. C’est un peu comme une cascade à différents niveaux : l’argent arrive, tu prends ce que tu as besoin pour différentes choses et après tu le fais descendre jusqu’à ce que ton argent soit investi automatiquement. La meilleure manière d’investir, je trouve, dans la vie de tous les jours, c’est justement d’avoir des systèmes qui font ça pour toi en continu. Ce n’est la passion de personne de se dire : « Ok, il faut que je fasse un virement de tel comptes à tel compte ». Si c’est automatisé, ça va se passer, si c’est manuel, tu prends le risque que ça n’arrive pas et que tu oublies.

Une chose incroyable aussi que tu peux faire pour te simplifier la vie et pour te déstresser, c’est de couper tes notifications, que ce soit sur téléphone ou ton ordinateur. Si tu n’as plus de notification, tu n’as plus de problème tu n’as plus d’interruption et c’est assez magique !

Puis en restant en digital, en allant un peu plus loin, on peut maintenant relier des outils et des applications entre elles, avec notamment un outil qui s’appelle IFTTT, qui veut dire « If this then that », ou alors Zappier, si tu as des complexités un peu plus grandes. Ce sont des outils où tu vas dire : « Quand il se passe ça dans tel outil, je veux qu’il se passe ça dans tel outil. » Un exemple tout simple que j’ai activé par rapport à mon utilisation : quand je rentre dans une zone géographique autour de mon appartement, mon téléphone active le Wi-Fi, quand j’en sors il le désactive, ce qui fait que ça me fait économiser de la batterie quand je suis en déplacement et ça m’évite aussi que mon téléphone se connecte à des cafés dans lesquels je travaille, quand je suis au téléphone et que ça me coupe la communication. Ça m’aide beaucoup comme genre d’automatisation mais ça peut être tout type de choses, pour tes finances, tes factures, tes email, etc. Il y a plein de choses à faire de ce côté-là, pour fluidifier et simplifier la vie de tous les jours grâce au digital. Il faut l’utiliser, c’est là pour ça !

Comment rester minimaliste ?

Donc on a vu comment éliminer et ensuite comment simplifier sa vie en analysant un petit peu comment fonctionnent les outils qu’on utilise, ce qu’on fait dans une semaine. C’est quoi la troisième étape ? Ça va être de réussir à rester minimaliste ! Parce qu’on a quand même une fâcheuse tendance à vouloir, sans y penser, racheter les choses qui sont inutiles, par impulsion ou dû au marketing un peu vicieux ! Je vais te donner des règles très simples à te poser dès que tu veux acheter quelque chose.

Première chose, c’est de se demander si c’est un besoin ou si c’est une envie. Si c’est un besoin, je vais t’expliquer ce qu’on va faire. Si c’est une envie, dans ce cas-là, je te conseille (il faut pas non plus se priver) d’attendre une ou deux semaines, de dormir là-dessus et de voir si dans deux semaines tu en as toujours envie. Si oui, tu l’achètes, sinon on passe à la suite !
Si c’est vraiment un besoin, il faut se demander si tu ne pourrais pas le louer ou l’emprunter à un ami. Parfois on se dit : « Il faut que j’achète quelque chose » mais on en a besoin juste une semaine et après on ne l’utilise plus et il faut le revendre. Pourquoi ne pas louer tout simplement, demander à un ami s’il peut nous prêter l’objet, ça marche assez bien. Et puis si vraiment il faut que tu l’achètes, pose-toi la question de si tu peux l’acheter de seconde main : ça va être moins cher et puis c’est aussi plus écologique.

Si tu es quelqu’un comme moi qui voyage beaucoup, est-ce que tu es prêt à porter cette chose à ton dos pendant six mois ? Si oui, go !  Sinon penses-y à deux fois ! Donc voilà une autre règle très simple pour décider si tu dois acheter quelque chose ou pas et puis qui donne des alternatives aussi sur ce que tu pourrais faire pour avoir accès à cet objet-là, sans forcément l’acheter, ou en tout cas plus intelligemment.

Si tu es dans cette démarche de minimalisme, complètement dans ta vie entière, et que tu veux réussir à avoir plus de liberté aussi dans ce que tu fais professionnellement : bonne nouvelle pour toi, je viens de mettre à jour la formation gratuite sur les sept étapes pour devenir Freelance à distance. Tu reçois pendant sept jours un email pour justement apprendre à trouver des premiers clients, réussir à te créer une activité stable et rentable dans la durée, qui te donne ta liberté, te permet de voyager et pourquoi pas en faire aussi une activité minimaliste. Donc si tu veux y avoir accès, je te mets le lien juste ici. 

bagan blog

Hack Life, Hack Growth, Hack Travel : Become a Digital Nomad

Join 1000s of smart people who get a head start.

You have Successfully Subscribed!

Tu as fait le bon choix !

Tu as fait le bon choix !

Dès ton inscription, tu accèderas à tous les guides, checklists et ressources pour devenir nomade digital qui ne sont pas présents sur ce blog.

Bravo, tu es inscrit!

Pin It on Pinterest

Share This