Quelle est la différence entre un expatrié, un digital nomad, un backpacker et un touriste ?

En parlant à des amis, ma famille ou même des voyageurs ici à Playa del Carmen, je me rends compte que la distinction n’est pas claire.

Alors dans cette vidéo, je te donne la définition, les caractéristiques, avantages et inconvénients de ces 4 types de voyageurs :
▶️ Expatrié
▶️ Digital Nomad
▶️ Backpacker
▶️ Touriste

Version texte par Justine Varin

Les termes « digital nomad« , « expatrié« , « backpacker » et « touriste » ne doivent pas vous être inconnus, cela dit pour beaucoup d’entre nous, il est difficile de faire la différence entre ces modes de vie et de voyage. Ces termes doivent certainement vous évoquer la découverte, l’ailleurs et l’évasion mais si vous ne savez pas en quoi ils consistent réellement, cet article est fait pour vous. Quelles sont les réelles différences existantes entre ces quatre lifestyles ?

Ambroise Debret, freelance depuis plusieurs années est actuellement digital nomad mais a eu l’occasion d’expérimenter ces quatre divers modes de vie et de voyage par le passé. Actif sur sa chaine YouTube « Ambroise Debret – Devenir Freelance Nomade » il illustre parfaitement les subtilités entre « digital nomad », « expatrié », « backpacker » et « touriste » dans sa vidéo sur le sujet : « Expatrié, digital nomad, backpacker ou touriste : quelle différence ? »

QUI SONT LES EXPATRIES ?

Les expatriés ne sont pas des touristes, ni des backpackers, ils ne travaillent pas forcément dans le digital et ne sont pas nomades. Les expatriés sont des personnes qui ont choisi de déménager et de résider à l’étranger. En général, ces personnes ont un emploi dans le pays dans lequel ils vivent et un appartement à leur nom. Par exemple, je suis française mais je vis au Portugal, j’ai un numéro fiscal, la sécurité sociale et une résidence dans ce pays, je suis donc une expatriée. En bref, les expatriés vivent de manière sédentaire mais à l’étranger.

Ce mode de vie présente de nombreux avantages, il permet de vivre et de comprendre la culture du pays dans son entièreté et d’apprendre la langue. Il est également plus aisé de créer des relations et des amitiés puisque ce mode de vie est sédentaire, les expatriés peuvent entretenir des liens sur long terme avec les locaux grâce à leur emploi, à leurs activités artistiques ou sportives. Pour les familles avides d’ailleurs et de nouvelles aventures, le choix de l’expatriation se révèle idéal puisqu’il est possible de scolariser ses enfants dans un autre pays, d’avoir un logement à soi et un mode de vie plus compatible avec les besoins familiaux.

L’inconvénient que peuvent rencontrer les expatriés est le retour de la routine, beaucoup d’entre eux quittent leurs terres natales en vue de briser un quotidien maussade mais oublient que l’excitation de la découverte précède la routine. Tous les expatriés adoptent malgré eux, ou pas, une routine au bout de quelques mois.

 

DIGITAL NOMAD, UN NOUVEAU LIFESTYLE QUI SEDUIT DE PLUS EN PLUS.

Aucun texte alternatif pour cette image

Qui sont les digital nomads ? Il est possible que le terme digital nomad ne vous soit pas forcément familier, en effet, il s’agit d’un style de vie et de voyage récent qui a pu se populariser grâce à l’évolution des métiers dans le secteurs du digital et des services ainsi qu’au développement de l’accès à l’internet haut débit dans de nombreux pays à travers le globe. Les digital nomads allient travail et voyage en même temps, ils sont soit à leur compte, soit salariés en remote job et il s’agit généralement d’une population assez jeune, âgée entre 25 et 35 ans en moyenne.

« “Digital” est le mot anglais pour “numérique”. Le mot “digital” de l’expression traduit donc l’idée que le travail est “numérique”, c’est-à-dire qu’il se fait sur un ordinateur. C’est cette caractéristique qui explique que les “digital nomads” peuvent être nomades. En effet, si la majorité de leur métier peut se faire sur un ordinateur, alors ils peuvent exercer leur activité à distance, grâce à Internet, qui les relie à toutes les personnes liées à leur travail. Quelques exemples de métiers adaptés : traduction, rédaction web, développement web, graphisme, coaching, certains métiers du marketing ou de la vente, entrepreneuriat web. Le “digital nomad” peut être indépendant (freelance, entrepreneur…), ou bien salarié. Dans ce dernier cas, on dira qu’il est travailleur “remote” (qui signifie “isolé” en anglais). » Source Les Nouveaux Travailleurs, 2018.

Les digital nomads, comme leur nom l’indique, ne sont pas basés dans un pays en particulier, ils voyagent en permanence plus ou moins rapidement. Certains changent de pays toutes les deux semaines, d’autres tous les 2 ou 3 mois et certains poussent même jusqu’à 6 mois par pays, explique Ambroise Debret dans sa vidéo : « Les 3 types de digital nomads (et les petits surnoms que je leur donne)« .

Etre digital nomad offre une grande liberté et permet de voyager en permanence sans se soucier du manque d’argent. Ce mode de vie est propice à la découverte ainsi qu’à la rencontre et offre la possibilité de visiter tous les lieux dont on a envie sans avoir la pression de la montre autour du poignet, comme lorsque l’on est en vacances par exemple.

Cela dit, être digital nomad n’est pas rose tous les jours, il faut se sentir prêt à se déraciner et à accepter de se sentir chez soi nulle part et partout à la fois. De plus, bien que ce lifestyle soit propice aux rencontres, il est difficile de se créer un vrai réseau d’amis que l’on peut rencontrer régulièrement puisque tout le monde voyage sans cesse. Les digital nomads peuvent être amenés à avoir des coups de blues et des périodes de solitude. Le dernier aspect plus négatif, mais qui peut être arrangé facilement grâce à une bonne organisation et à la priorisation des tâches est l’équilibre entre voyage et travail, en effet, il est primordial de trouver un rythme convenable qui ne sacrifie ni la découverte des nouveaux pays, ni le travail.

LES BACKPACKERS, UNE PRATIQUE VIEILLE COMME LE MONDE.

Aucun texte alternatif pour cette image

Vous allez peut-être être surpris mais les backpackeurs ne sont pas un phénomènes si récents que ça ! Certes, il y avait les hippies et leurs vans Volkswagen dans les années 60 et 70 (cet exemple reste très caricatural). Cela dit, ce type de voyage sur long terme et sans travailler existe depuis très longtemps, par exemple, il était très commun pour les familles riches d’Europe et d’Amérique du Nord entre le XVIIIème et le XXème siècle d’envoyer les jeunes adultes en Italie afin qu’ils y découvrent la culture et qu’ils puissent parfaire leur éducation. Ces voyages duraient plusieurs mois jusqu’à quelques années. Bien sûr, les jeunes voyageurs du XVIIIème ne partaient pas en avion avec une paire de Salomon aux pieds et un sac de randonnée Quechua de 60 litres sur les épaules mais on ne peut nier qu’ils sont les ancêtres des backpackeurs que nous connaissons aujourd’hui.

Les backpackeurs voyagent plusieurs mois grâce à leurs économies, ils voyagent très rapidement et changent souvent d’endroit. Ils sont assez populaires à travers l’Europe, l’Amérique du Sud et surtout l’Asie de l’est.

Le plus gros avantage dans le backpacking est le fait de pouvoir voyager sur une période relativement étendue sans devoir travailler à côté, ce mode de voyage permet de pouvoir profiter à 100% et de visiter beaucoup de choses.

Cela dit, les backpackeurs, contrairement aux digital nomads et aux expatriés n’ont pas le temps de s’imprégner de la culture et visitent différents pays « en surface ». Ce type de voyageur sait également qu’il ne pourra pas voyager indéfiniment puisque ses économies vont s’épuiser au fil des kilomètres parcourus.

 

xzzazaa

Les touristes sont des personnes qui voyagent quelques semaines durant l’année, cela peut se faire dans leur pays d’origine ou à l’étranger.

« Cet été, 69 % des Français interrogés ont prévu de partir en vacances pour une durée moyenne de deux semaines, selon le dernier sondage de l’IPSOS. Pour 56 % d’entre eux, la destination favorite reste… la France. Outre les déplacements en région, les Français sont friands des destinations étrangères, mais privilégient les pays voisins. L’Espagne et l’Italie sont les deux destinations phares depuis quelques années » Source Le Monde, 2019.

 

Aucun texte alternatif pour cette image

Les touristes, notamment les français, voyagent généralement dans leur propres pays ou dans les pays frontaliers, ils ne sont finalement qu’une minorité à partir à loin et leurs vacances restent très courtes.

Les touristes partant en vacances peuvent se permettre d’investir dans des logements plus haut de gamme et de faire plus d’activités étant donné qu’ils partent sur court terme, de plus ce type de vacances est majoritairement plus propice au repos et au confort (on est bien d’accord que si vous partez faire un trek au Népal, vous ne faites pas parti de cette majorité). Le tourisme est également idéal pour passer du temps en famille et à le mérite de convenir aux enfants en bas âge.

Cependant, n’avez vous jamais soupiré en rendant les clefs de votre location de vacances en vous disant que vous seriez bien resté quelques semaines de plus ? Et oui ! Les touristes sont souvent frustrés que leur séjour soit si court et qu’il n’aient pas pu découvrir plus de choses.

 

PASSER DU TOURISME A UN AUTRE MODE DE VOYAGE OU DE VIE.

Certains touristes sont plus demandeurs que d’autres et se rendent compte qu’ils aimeraient voyager sur plus long terme. On parle pour le moment très peu de ce que j’appelle « la reconversion des voyageurs », par exemple on sait pertinemment que les digital nomads ne peuvent pas conserver ce lifestyle jusqu’à la fin de leur vie car en vieillissant ce mode vie ne sera plus en phase avec leurs besoins et leurs envies. En effet, peu importe la catégorie de voyageurs dans laquelle vous vous trouvez, vos envies sont susceptibles de changer, sachez qu’il est possible de switcher d’une catégorie à une autre.

Ambroise Debret dans sa vidéo dédiée aux différents types de digital nomads faisait remarquer que certains nomads qui sont sur la route depuis longtemps, allongent leur temps de voyage en restant par exemple 6 mois dans un même lieu et que beaucoup d’entre eux finissent par se sédentariser et deviennent généralement des expatriéshttps://www.youtube.com/watch?v=6jz9bracUCc

Certains backpackeurs s’expatrient, deviennent digital nomads ou alors pratiquent le tourisme et vice versa. Par exemple, j’étais une touriste, maintenant je suis expatriée et je compte commencer à être petit à petit nomade. Le changement est possible, il faut simplement prendre en compte quelles sont vos possibilités, ce que vous recherchez réellement et quels sont vos besoins. Et comme on dit : qui ne tente rien n’a rien !

bagan blog

Hack Life, Hack Growth, Hack Travel : Become a Digital Nomad

Join 1000s of smart people who get a head start.

You have Successfully Subscribed!

Tu as fait le bon choix !

Tu as fait le bon choix !

Dès ton inscription, tu accèderas à tous les guides, checklists et ressources pour devenir nomade digital qui ne sont pas présents sur ce blog.

Bravo, tu es inscrit!

Pin It on Pinterest

Share This