Alexandre lors de son Web World Tour (SF – Chili – Sydney – Singapour)

Le nomadisme numérique est l’un de ces concepts qui m’as vraiment secoué quand j’en ai entendu parler. En le découvrant (comme tout le monde!) dans semaine de travail de 4 heures », j’ai immédiatement commencé à me renseigner sur le sujet grâce à des sites Web comme Nomadlist.

Cela m’a fait réaliser qu’encore peu de gens savent ce que l’on peut faire avec l’Internet à partir d’un peu partout dans le monde. Alexandre Du Sordet en fait partie.

J’ai rencontré Alexandre dans le cadre de son projet Web World Tour, le projet de voyage de six mois d’Alexandre dans le monde entier pour étudier et documenter les écosystèmes de startup dans chaque ville qu’il visiterait. Lorsque j’ai entendu parler de son initiative en février 2014, je l’ai contacté alors qu’il avait déjà quitté Montréal. Nous avons quand même réussi à se parler et Alex m’a même interviewé sur l’écosystème des startups de Montréal.

Bon, soyons honnêtes, si devenir nomade digital et travailler d’où on veut c’est assez incroyable, c’est aussi tout un défi de justement travailler en maintenir sa productivité en tant que nomade digital.

L’article suivant est rédigé par d’Alexandre du Sordet et vous explique comment rester productif sur la route.

Le nomadisme numérique ? Coworking ? Un écosystème mondial de startups ?  Alex est votre homme.

Meet Alexandre

Je suis co-fondateur de Sensefact (nouveau nom de NewWaves.io) où nous avons développé un outil pour analyser les profils cognitifs des personnes au sein des entreprises afin de les aider à détecter des profils et à constituer des équipes pertinentes. Je suis aussi associé et Président au sein de m8, où nous développons des algorithmes d’IA en étant spécialisé sur des techniques différenciatives (complémentaires du machine learning et deep learning) qui permettent notamment de traiter les imprévus et faits rares. Et avec un nouvel associé on est en train de monter une activité de conseil (Sirioos) avec 3 axes très forts : design, sciences cognitives et technologie (IA, Blockchain…). Pour le travail, du fait du lancement de nos 2 entreprises avec beaucoup de R&D et de travail avec notre associé chercheur je suis pour le moment à Paris et on travaille quelques semaines par an à distance (en France, Europe…). Notre ambition à moyen terme et de développer un hub à Lisbonne pour notre entreprise et de passer 1/3 de notre temps là-bas.

Un nomade digital est quelqu’un qui travaille à distance (un indépendant, un travailleur à distance ou un entrepreneur…) et qui mène une vie nomade. Mais il n’est pas si facile de mélanger voyage et travail tout en restant productif, mais tout le monde peut le faire ! C’est surtout une question de motivation ! Il y a de plus en plus de gens qui le font et de tous les milieux ou métiers : design, marketing, technologie, web, écriture, droit, coaching, finance ou même poker…

En effet, de nos jours, vous pouvez gérer à peu près tout à distance grâce à Internet. Vous pouvez partager des fichiers, appeler ou envoyer des SMS à quelqu’un, faire des vidéoconférences, payer vos impôts en ligne (pas dans tous les pays) et les choses qui ne peuvent être faites en ligne peuvent toujours être externalisées. Dans cet article, je vais vous donner quelques conseils et outils pour vous aider à devenir et à prospérer en tant que nomade.

 

Les avantages et les risques du travail à distance

Il y a beaucoup d’avantages à travailler à distance en voyageant comme nomade digital, voici mes conseils :

  • Utilisez les fuseaux horaires à votre avantage et pour travailler pendant que vos clients ou collègues dorment. Ils se réveilleront avec votre travail déjà accompli puisque vous aurez travaillé pendant qu’ils dormaient : quelle bonne façon de les rendre heureux !
  • Moins de distractions de la part de vos collègues : ils vous enverront des e-mails ou des messages Slack plutôt que de vous parler IRL (dans la vraie vie). Il est également plus facile d’éviter une réunion car les gens ont tendance à avoir moins de réunions par Skype qu’en personne  !
  • Vous voudrez prouver que vous pouvez au même travail à distance.
  • Quelques distractions de votre environnement peuvent être stimulantes : changer constamment d’environnement est une opportunité pour trouver de nouvelles idées et inspirations.
  • Rencontrez de nouvelles personnes et faites-vous des amis à qui vous n’auriez probablement jamais parlé dans votre pays… Cela vous permettra d’élargir votre esprit et vos possibilités.
  • Profitez des moments où vous êtes seul pour vous ressourcer et méditer. Vous pourriez aussi profiter de ce temps pour lire et améliorer vos compétences ou pour augmenter vos connaissances et votre culture générale… De nombreuses possibilités pour améliorer vos compétences au travail.
  • Et le plus important : découvrir de nouvelles choses comme les cultures et la nourriture, aller à des plages ou des villes incroyables, apprendre de nouvelles langues, apprendre la plongée sous-marine ou le kitesurf….

Tu diras : »Où est le piège ? ». Eh bien, il est également difficile de travailler à distance, car vous travaillez souvent seul ou dans un environnement qui ne vous convient pas forcément. Encore plus vu cet environnement change beaucoup quand voys voyagez. Ce sont les principales menaces auxquelles les nomades digitaux sont confrontés chaque jour :

  • Etre distrait : si vous êtes dans une nouvelle ville, il est facile d’être distrait par toutes les nouvelles choses à voir et à faire. Vous pouvez également être distrait parce que vous travaillez sur votre ordinateur sans que personne ne vous observe. Vous perdez donc facilement trop de temps sur Facebook ou vous vous permettez un deuxième épisode de Game of Thrones alors que vous devriez travailler.
  • Etre paresseux : rien de mal à rester au lit un peu plus longtemps (c’est ce qu’on se dit) quand on n’a pas d’horaires fixes… ou à prendre son temps au déjeuner etc…
  • Être seul ou se faire des amis temporaires et déprimer. Ou ne pas être capable de discuter des problèmes de travail avec ses collègues.

 

Comment maximiser ces avantages et augmenter votre productivité ?

Cela peut sembler stupide de le dire, mais vous devez trouver le bon emploi ! C’est un travail que vous aimez, qui vous motive tous les matins, etc. Cela augmentera totalement votre motivation au travail. Et même si je pense que nous devrions toujours faire un travail que nous aimons, c’est encore plus important en tant que nomade ou télétravailleur et surtout en tant que free-lance – car il faudra attirer des clients.

Vous devez également trouver le bon endroit pour travailler. C’est là que votre travail est le plus productif : à la maison (appartements de court séjour, Airbnb…), dans les cafés, dans les coworking, dans les hôtels, etc. L’environnement sera différent, et certaines personnes préfèrent travailler seules tandis que d’autres préfèrent être dans un endroit vivant. Si vous vous rendez dans des lieux de travail, vous trouverez un environnement similaire à celui des bureaux et rencontrerez des gens (du moins la plupart du temps).

Et bien sûr, il est important pour vous de trouver le bon rythme de travail. Cela signifie comme vous aimez travailler, mais surtout quand vous êtes le plus productif. Certaines personnes aiment travailler tôt, d’autres préfèrent travailler la nuit… D’autres encore préfèrent travailler 3 heures d’affilée et ensuite aller faire du sport ou regarder un film avant de retourner au travail pour 3 heures supplémentaires, etc. Comme vous travaillez à distance, vous n’avez pas d’horaires fixes : profitez de cette flexibilité !

 

Apprendre à jongler entre le travail et le plaisir

Tout d’abord, vous devez gérer et organiser votre temps, acquérir une routine et des habitudes. Par exemple, notre corps est en meilleure forme lorsque nous nous couchons et nous nous réveillons à la même heure tous les jours. Faites de même pour votre travail : cela vous aidera à être plus efficace. Bien sûr, il faudra peut-être l’adapter un jour ou l’autre !

Organisez votre bureau virtuel, vérifiez le fuseau horaire des personnes avec qui vous travaillez, surtout si vous avez des réunions. Fixez-vous des objectifs quotidiens et hebdomadaires. Vous pouvez également créer un programme hedbodmadaire si cela vous aide. Et vous devriez au moins ajouter vos réunions sur un calendrier. Il y a beaucoup d’outils pour tout cela ; j’en parle plus loin dans cet article. Il est également possible de créer des modèles pour accélérer et faciliter certaines tâches : modèles de courriels, modèles d’articles, modèles PowerPoint et Word, modèles de prospection commerciale

Une fois que vous êtes pleinement organisé, vous pouvez commencer à vous hacker

Il est important de parfois briser votre routine et de créer des incertitudes ou des choses inattendues. Ça permet de voir les choses différemment et de résoudre un problème qui vous tracasse depuis longtemps ou d’innover, etc. Par exemple, vous pouvez essayer de travailler à différents endroits comme une fois par semaine ou toutes les deux semaines. Vous pouvez utiliser les groupes Facebook pour connaître les meilleurs endroits ou sites Web comme Workfrom. Vous pouvez (et devriez) également participer à des événements comme des conférences, des rencontres, des ateliers, des afterworks ou des événements de réseautage.

Cela vous permettra de rencontrer des gens et peut-être de parler de vos problèmes, de savoir où ils travaillent, comment ils travaillent et leurs meilleures pratiques… ou simplement de vous faire de nouveaux amis. Il peut également s’agir d’une personne qui pourrait vous donner du travail si vous êtes un pigiste, par exemple.

 

Quelques outils que j’utilise en tant que télétravailleur

  • Wunderlist vous permet de créer des tâches et des listes de tâches. Si vous travaillez en équipe, Asana ou Trello pourraient être plus adaptés.
  • Evernote pour vos notes et documents. Il vous permet d’y accéder très facilement et d’ajouter des tags etc. Vous pouvez également y sauvegarder des articles.
  • Calendrier (pour Mac) synchronisé avec tous vos autres calendriers (Google, événements Facebook, Wunderlist…). Il ajoute une icône de barre supérieure au calendrier Mac avec un accès facile aux fenêtres contextuelles lorsque vous cliquez dessus.
  • Slack de communication d’équipe ou pour rejoindre des communautés de nomades digitaux, d’entrepreneurs, etc.
  • Skype, Hangout et WhatsApp pour communiquer avec votre équipe, vos clients ou prospects.
  • Drive, Box et Dropbox pour partager vos fichiers et dossiers : les bases ! Mon préféré est Drive parce qu’il est synchronisé avec Google docs, feuilles, etc.
  • Buffer pour optimiser vos messages sur les médias sociaux.

Conclusion

Alors, n’oubliez pas que tout le monde peut devenir un travailleur à distance ou un nomade digital. Vous avez juste besoin d’un peu d’organisation pour travailler efficacement où que vous alliez et  trouver la meilleure façon de travailler. Veillez également à ne pas trop travailler et n’oubliez pas de profiter du pays ou de l’endroit où vous séjournez. Bon voyage !

Si vous voulez en savoir plus sur les projets d’Alexandre, rendez-vous sur son site web. Une question en tête ? Faites-le nous savoir dans les commentaires ou sur Twitter !

bagan blog

Hack Life, Hack Growth, Hack Travel : Become a Digital Nomad

Join 1000s of smart people who get a head start.

You have Successfully Subscribed!

Tu as fait le bon choix !

Tu as fait le bon choix !

Dès ton inscription, tu accèderas à tous les guides, checklists et ressources pour devenir nomade digital qui ne sont pas présents sur ce blog.

Bravo, tu es inscrit!

Pin It on Pinterest

Share This