Trouver ses premières missions c’est LE plus important en Freelance pour démarrer, le reste peut attendre.

Et comme je le dis souvent : si tu n’as pas de clients c’est une passion, pas un business.

Mais comment faire concrètement pour trouver ses premières missions Freelance ? Quelles méthodes sont vraiment efficaces ?

Dans cette vidéo, je t’explique :
– comment savoir si tu es prêt à te lancer
– les « fausses » excuses que la plupart des Freelances débutants s’inventent (et pourquoi elles ne tiennent pas la route)
– comment obtenir tes premiers clients payants en Freelance en moins d’un mois (puis les suivants)

Rock on !

Dans cette vidéo je vais t’expliquer les meilleures manières de trouver tes premières missions en Freelance payantes en moins d’un mois !

Lis bien cet article jusqu’à la fin de parce que je vais t’expliquer comment trouver tes prochaines missions Freelance après les premières et te bâtir une activité de Freelance qui va être stable et rentable dans la durée.

Avant de commencer si tu ne me connais pas, moi c’est Ambroise Debret, ça fait six ans que je suis Freelance, dont trois 100 % indépendant et nomade. Je me suis donné pour mission de démocratiser ce style de vie, d’être Freelance, pouvoir trouver des clients d’où on veut, quand on veut, tout en voyageant et vivant sa meilleure vie !

Les pré-recquis

Pour se lancer en Freelance et trouver ses premières missions, il y a quand-même quelques pré-requis à respecter.

Tout d’abord, il faut que tu saches  quelle activité, quel métier tu vas faire. Est ce que tu veux être designer, dans le marketing web, en programmation, etc ? Il y a beaucoup de métiers, j’ai fait un article là dessus, je te mets le lien. Il faut déjà valider quelle activité tu vas faire.

Ensuite, c’est super important aussi de valider qui va être ta cible, quelle offre tu vas leur faire et avec quel positionnement. C’est important de préciser ça dès le début pour t’assurer que tu as toutes les chances de ton côté. Ça n’a pas besoin d’être parfait dès le début mais l’idée c’est d’avoir quand-même  une idée de qui tu vas aller chercher comme entreprise, quelle genre de mission tu vas leur proposer. Ça va t’aider à être un Freelance qui va réussir plutôt qu’un Freelance généraliste qui va galérer. Cest un truc aussi que les Freelances débutants ne savent pas, mais les Freelances les mieux payés sont les Freelances qui ont une offre précise pour une cible nichée. C’est beaucoup plus facile d’aller démarcher des entreprises quand tu sais qui aller voir et comment leur parler.

Les fausses idées avant de se lancer

J’aimerais te parler en rentrant dans le sujet de trois fausses idées qu’ont la plupart des Freelances qui veulent se lancer.

La première c’est de se dire qu’il faut le logo parfait de Freelance, il faut un site parfait en Freelance, il faut un portfolio parfait en Freelance. Ce sont de bonnes choses à avoir dans le moyen et long terme mais c’est absolument pas une condition pour te lancer en Freelance. C’est en quelque sorte un genre de fausses excuses que tu te donnes pour ne pas aller directement chercher tes clients et te lancer.

Deuxième chose, beaucoup de gens me disent : « Ah mais Ambroise il me faut un diplôme dans ce que je veux faire en Freelance, je n’ai pas de diplôme. » Complètement faux ! J’ai un exemple très précis d’une fille qui s’appelle Estefania que j’ai aidé à se lancer en Freelance. Estefania est Vénézuélienne, elle est basée à Montréal, elle est chimiste de profession et son grand rêve c’était de se lancer comme professeure d’espagnol. Elle est bilingue espagnol car c’est sa langue natale, mais elle me disait « Oui mais je ne peux pas, je n’ai pas de diplôme de professeure d’espagnol. » Je lui ai dit : « Ecoute Estefania, inscris-toi sur les plateformes, parles un petit peu de toi à ton réseau et si tu n’as pas de mission d’ici un mois, tu pourras faire une formation. » Résultat, au bout de deux semaines elle avait déjà deux clients et aujourd’hui elle en a de plus en plus ! Donc absolument pas une excuse, allez-y !

Troisième fausse idée reçue : on me dit beaucoup « Il faut que je créer du contenu et que je prospecte pour trouver ma première mission en Freelance. » Oui, ce sont des très bonnes méthodes pour trouver des clients en Freelance, mais ce n’est pas des méthodes que je recommanderais à des débutants. Je recommande d’abord d’autres choses dont je parle juste après !

Ceci étant dit, j’aimerais que tu réalises que tout ça ce sont des idées reçues, ce sont des mythes, tu peux très bien te lancer en Freelance sans avoir de diplôme, sans avoir de site web, etc. Tout de suite je vais te parler de comment trouver tes premières missions en Freelance. Avant ça, question pour toi : est-ce que tu te trouves des excuses pour ne pas te lancer en Freelance ? Est-ce qu’avant de voir cette vidéo tu te disais qu’il fallait que tu aies un super  logo, un super site web, etc ? Et si c’était le cas est-ce que tu le réalises maintenant ? Dis-moi directement en commentaires 👇, ça m’intéresse de savoir un petit peu où tout le monde se situe par rapport à ça !

Comment trouver tes premières missions en Freelance

Je rentre dans le vif du sujet : comment concrètement trouver ses premières missions en Freelance ?

Quelque chose de super intéressant à réaliser c’est qu’on a tous un réseau, que ce soit nos amis, nos familles, d’anciens collègues, nos anciens camarades qu’on avait en université, etc. On a tous un réseau, peu importe qu’il soit sur le web ou pas. C’est quelque chose qu’on a tous et justement c’est ton arme la plus puissante pour te lancer en tant que Freelance et trouver ta première mission payante !

C’est important de réaliser aussi que ton réseau ce sont des personnes qui te connaissent, peu importe d’où, peu importe comment, mais ce sont des personnes qui te connaissent et qui t’apprécient. Ça va donc être beaucoup plus facile de démarrer son activité avec ces personnes-là plutôt que des inconnus qui ne te connaissent ni d’Eve, ni d’Adam.

Deux choses pour t’appuyer sur ton réseau pour trouver tes premières missions Freelance.

Faire savoir à ton réseau que tu es Freelance

D’abord il faut que tu fasses savoir à ton réseau que tu es Freelance. Peut-être que dans ton Linkedin c’est toujour écrit « employé » à je ne sais pas quelle banque, là où tu bossais avant. Il faut que tu rentres ça très clair que maintenant tu es en Freelance. Il n’y a pas 36 façons de le faire, je t’invite tout simplement à publier sur ton profil Linkedin, sur ton Facebook, sur Instagram et dire : « Bonjour à tous, je voulais vous annoncer une grande nouvelle : je me suis lancé en tant que Freelance designer et je fais tel ou tel type de mission, pour tel ou tel type de clients. Si vous êtes intéressés, écrivez-moi directement ou partager ce message à vos amis, votre réseau, qui serait potentiellement intéressé. »

C’est super important parce qu’avec ça, tout ton réseau va savoir que tu es lancé. Ensuite tu peux aussi très bien envoyer des messages personnels aux  personnes de ton réseau pour leur faire savoir que tu es Freelance. Donc je te conseille de ne pas le faire de manière trop directe mais tout simplement de reprendre contact avec des personnes, peut-être un ancien collègue, et dire : « Salut Michel, j’espère que tu vas bien. Où est-ce que tu en es maintenant, quels sont tes défis du moment ? » Tu poses une question, tu prends contact. Michel va te répondre et il va te demander : « Et toi qu’est-ce que tu fais maintenant ? ». Et là c’est une super occasion de lui dire que justement tu viens de te lancer en tant que Freelance designer,  « Est-ce que tu connais des personnes qui ont ce besoin-là, ou est-ce que toi, tu aurais besoin d’un designer pour t’aider dans ta business ou dans ton entreprise ? ». Et voilà ! Le tour est joué, ton réseau va être au courant que tu es Freelance.

Faire en sorte que ton réseau ne t’oublie pas

Maintenant que c’est fait, deuxième chose, c’est faire en sorte que ton réseau ne t’oublie pas et de devenir « top of mind » par rapport à ce que tu fais en Freelance. Dans l’exemple que je t’ai donné, tu veux que dès que les personnes pensent à du design ou du Freelance en design, ils pensent à toi. Il y a une façon principale de le faire c’est d’être actif dans ton réseau : publier du contenu sur ton profil LinkedIn, sur ta page Facebook, sur ton Instagram, des nouvelles de ton industrie, des articles de blog… Repartager des choses qui ont déjà été créées par d’autres personnes, c’est un bon début. Quand tu auras trouvé tes premières missions en Freelance, tu pourras partager les clients avec qui tu travailles, les résultats que tu as obtenu, etc. L’idée c’est que toutes les semaines (c’est un bon intervalle) tu partages quelque chose par rapport à ton activité Freelance. Comme ça tous les gens vont suivre ton évolution,  ils vont voir « Ah oui, il n’avait pas de client, maintenant il en a trois… Il a fait des missions plutôt cool, pourquoi est-ce que je ne travaillerais pas avec cette personne ?! » Les gens vont peut-être être un peu réticents au début mais plus tu auras de preuves sociales, de recommandations sur Linkedin, de preuves que tu fais du bon travail, plus ça va être facile de trouver des clients et des premières missions.

Justement le réseau a un effet magique, c’est-à-dire que ce ne sont pas juste les personnes qui vont te voir sur Linkedin, ou quand tu vas dire « Je suis Freelance », ou que tu vas contacter, qui vont savoir que tu es Freelance. Parce que qui se ressemble, s’assemble ! Je peux t’assurer que tous les directeurs marketing ou directeurs artistiques externes à l’entreprise, leurs amis sont aussi des directeurs marketing ou des directeurs artistiques. Donc s’ils entendent qu’un ami a besoin d’un designer, ils vont te recommander, par exemple. C’est juste un exemple, ça marche aussi avec la programmation, le marketing, la vidéo, peu importe ton domaine d’activité en Freelance. C’est vraiment quelque chose de magique et tu te rends compte que petit à petit ton message va se propager et que des gens en dehors de ton réseau vont entendre parler de ce que tu fais et de tes résultats. On va voir juste après comment élargir ton réseau petit à petit pour trouver de plus en plus de clients et que ces gens-là rentrent dans ton écosystème et voient tes succès en Freelance, ce ce que tu fais, etc.

J’aimerais faire  une petite dédicace à Johann Roche qui a un concept super intéressant qu’il appelle « être jardinier du web ». Ça veut dire entretenir son réseau sur internet comme un petit peu un jardinier qui fait pousser des relations, qui les entretient, qui développe de nouvelles, etc.

D’ailleurs, anecdote super intéressante : c’est exactement comme ça que j’ai trouvé ma première mission Freelance en 2014. J’étais en train de finir mes études à HEC et je parlais un petit peu à tout le monde, mes colocs, mes amis qui étaient étudiants aussi, je leur disais « J’aimerais bien trouver une première mission en Freelance pour voir comment ça se passe et éventuellement me lancer plus sérieusement. » En en parlant, j’ai une de mes colocs, Nathalie, qui m’a dit qu’elle connaissait quelqu’un qui cherchait un Freelance en Community Management. J’ai contacté la personne, j’ai fait l’entretien et j’ai eu la mission ! Donc ma première mission en Freelance venait de là. C’est aussi super intéressant de noter que c’est comme ça que j’ai obtenu la plupart de mes missions en Freelance par la suite jusqu’à aujourd’hui. J’ai cultivé mon réseau, j’ai bâti ma marque personnelle, j’ai créé du contenu, etc.

Comment te bâtir une activité Freelance stable

Maintenant que tu a décollé, il est temps de trouver des prochaines missions en Freelance et savoir comment te bâtir une activité Freelance stable et dans la durée. Je vais diviser ça en deux parties : à court terme puis à moyen/ long terme.

A court terme

D’abord à court terme, il y a différentes choses que tu peux faire pour trouver des missions assez rapidement. Tu peux t’inscrire sur différentes plateformes Freelances : je pense notamment à Upwork, Malt, Crème de la crème, Freelancer. Des bonnes plateformes Freelances qui vont te permettre de trouver des missions assez rapidement et qui vont te permettre de combler un petit peu les trous de ton agenda si tu te lances plus sérieusement.

A court terme tu peux aussi faire de la prospection. Si tu as fait ce que j’ai dit en première partie et que tu as déterminé ta cible, ton offre et ton positionnement, c’est hyper facile de savoir qui tu vas démarcher sur Linkedin ou autre et qu’est-ce que tu vas leur dire. Par exemple, moi qui fais des publicités Facebook, je pourrais cibler des propriétaires de salles de sport et leur dire « J’aide les propriétaires de salles de sport à attirer de nouveaux clients toute l’année grâce aux publicités Facebook. » Ce qui fait que je peux leur parler très directement et ça va leur parler, j’ai utilisé les bons mots et je sais directement aussi qui chercher sur Linkedin. Donc c’est super puissant ! La prospection c’est aussi une super méthode pour trouver des clients en continu et bâtir un petit peu ce muscle qui permet de trouver des clients, les convaincre et faire tes missions.

A moyen et long terme

Si on parle plus à moyen/ long terme, d’autres méthodes que tu vas pouvoir utiliser, ce sont des méthodes pour attirer des clients plutôt qu’aller les chercher. Ce qui est plutôt cool parce que la prospection ça prend beaucoup de temps et là tu vas bâtir un actif. Je m’explique : ce que j’ai en tête c’est de créer ton site web, créer ton logo et ta marque personnelle en Freelance et créer du contenu, que ce soit des articles de blog (j’en ai écrit cinquante quand je me suis lancé),  des vidéos comme celle-ci dans ton domaine, ou un podcast. L’idée c’est que tu vas mettre un titre à ces contenus. Ils vont aussi avoir du texte ou de l’audio que Google va ensuite pouvoir référencer. Ce qui fait que quand tu auras écrit un article de blog sur un sujet et qu’une personne cherche une réponse à cette question-là, ton article de blog, ta vidéo, ton podcast va sortir, la personne va te découvrir, va voir ton contenu (qui sera bien-sûr de bonne qualité) et tu vas mettre un appel à l’action à la fin de ce contenu-là, qui va dire : « Si vous voulez aller plus loin et travailler avec moi, cliquez ici » Ils vont te contacter et ça deviendra des clients.

Justement, de mon côté comme je disais, j’ai écrit plus de cinquante articles de blogs sur le Growth marketing, ce qui m’a permis de trouver des clients et il y a notamment un article que j’ai écrit qui m’a rapporté plus de 25 300 dollars de mission Freelance au fur et à mesure des années. Le personal branding, la création de contenu, mon site web sont ma deuxième source de clients en Freelance depuis six ans que je fais cette activité-là.

Dans cette vidéo, je t’ai expliqué que finalement si tu avais déjà trouvé ce que tu faisais comme Freelance, que tu avais une cible définie, une offre définie, un positionnement à peu près défini, tu pouvais déjà trouver des missions en Freelance. Tu  n’avais pas besoin de te former plus que ça et que tu pouvais y aller sans créer un logo, un site web, ni un portfolio, sans avoir de diplôme, etc.
Je t’ai ensuite expliqué pourquoi utiliser ton réseau était le meilleur levier pour décoller en Freelance et trouver tes premières missions en Freelance payantes, en moins d’un mois.
Puis je t’ai expliqué ensuite quelques méthodes que j’ai utilisé, et que d’autres Freelances ont utilisé aussi, pour trouver des clients et même pas trouver des clients mais faire en sorte que les clients te trouvent, te contactent et veulent faire affaire avec toi.

Je t’invite encore à t’abonner à ma chaîne Youtube pour ne rater aucun de mes conseils qui sortent tous les mercredis sur comment devenir Freelance ou devenir un meilleur Freelance avec une activité stable, rentable et que tu peux faire de n’importe où sur la planète, selon tes conditions !

Si tu veux plus de contenus gratuits sur comment trouver tes premières missions Freelance et celles qui suivent, bonne nouvelle, j’ai justement créer une formation gratuite qui s’appelle « Les 8+1 étapes pour devenir Freelance à distance », je t’invite cliquer sur ce lien. Je t’invite à rentrer ton email et ensuite pendant sept jours, je t’envoie à chaque fois une vidéo qualitative qui te donne des bons conseils pour définir ton activité, trouver tes premiers clients Freelance et établir une activité stable qui va te supporter en tant qu’indépendant du web.

Je te retrouve de l’autre côté, dans la première vidéo de la formation gratuite ! En tout cas, grand merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout je te dis à mercredi prochain !

bagan blog

Hack Life, Hack Growth, Hack Travel : Become a Digital Nomad

Join 1000s of smart people who get a head start.

You have Successfully Subscribed!

Tu as fait le bon choix !

Tu as fait le bon choix !

Dès ton inscription, tu accèderas à tous les guides, checklists et ressources pour devenir nomade digital qui ne sont pas présents sur ce blog.

Bravo, tu es inscrit!

Pin It on Pinterest

Share This